compar Restauration du prépuce : comparaison entre le TLC-X et le DTR

Comparaison entre le TLC-X et le DTR

Ce texte ne fait que rependre une partie de la page Le matériel utilisé. Toutefois, comme plusieurs lecteurs m'ont demandé des informations pour choisir entre ces deux appareils, j'ai rajouté un accès spécifique à cette comparaison dans le menu du site.

TLC-X DTR

Mise en place et maintien
La mise en place du TLC-X n'est pas intuitive. Consultez une vidéo explicative avant de le faire. La méthode indiquée par le fabricant suppose d'enfiler le cône de rétention sur la peau du prépuce qui, n'étant plus maintenu sur le cône interne, va repartir vers l'arrière tout particulièrement en début de restauration. Ainsi positionné, le TLC-X aura tendance à se désenfiler.
Toutefois, une variante dérivée de l'utilisation du DTR et expliquée dans cette vidéo permet de garder la peau sur le cône interne pendant qu'on la coince avec le cône de rétention assurant ainsi un meilleur maintien.
La mise en place du DTR est intuitive. On commence par faire remonter de la peau sur la cloche, puis on bascule la coupelle par dessus pour coincer cette peau. Le système tient très bien ainsi, notamment en début de restauration lorsque la peau du prépuce est épaisse.
Le maintien est moins bon avec la peau humide (bien la sécher après avoir uriné) et il se peut aussi qu'après plusieurs mois d'utilisation, la coupelle se soit élargie, ce qui, combiné à une peau devenue plus fine, va diminuer le serrage.

Réglage du poussoir
L'utilisation standard du TLC-X nécessite à chaque nouvelle mise en place de régler la pression du poussoir sur le gland avant de bloquer la tige reliée à ce poussoir avec le système vis/écrou. Il faut choisir le bon réglage pour avoir une pression suffisante sans qu'elle devienne rapidement douloureuse. Ce système n'est pas auto-adaptatif et en cas de début d'érection, la seule possibilité du TLC-X pour donner un peu plus de confort est de se désenfiler.
Le TLC-X est vendu toutefois avec des accessoires (ressorts et élastiques) qui permettent un réglage plus progressif de la pression sur le gland. Mais en les utilisant, la poussée reste faible, ce qui fait douter de l'efficacité du système, particulièrement si la restauration est déjà avancée.
Bien qu'il soit possible de faire un montage rigide en bloquant la tige du DTR grâce à deux petites vis, l'utilisation la plus classique du DTR est celle avec des élastiques. Moyennant l'achat d'une tige supplémentaire de 5 pouces (12,7 cm) pour compléter celles de 4 et 6 pouces fournies d'origine, ainsi qu'éventuellement d'élastiques plus courts, voire aussi d'une tige de 7 ou 8 pouces lorsque la restauration sera très avancée, on peut ajuster avec une grande précision la pression du poussoir sur le gland aux différents stades de la restauration.
Une fois la longueur de la tige et éventuellement des élastiques bien choisis, si on vient à enlever le DTR, on retrouvera le réglage de tension optimum en quelques secondes lorsqu'on le remettra.
Si le gland vient à gonfler, le poussoir sera déplacé vers l'avant pour lui laisser un peu plus de place.
Et si après quelques heures en utilisant les 2 élastiques, la pression sur le gland commence à devenir douloureuse, on peut la diminuer simplement en détachant l'élastique du bout de la tige et donc sans enlever le DTR.

Confort et blessures
Le poussoir du TLC-X (tout comme les 2 cônes) est réalisé dans un matériau souple et déformable. Il y a peu de risques de blessures occasionnées par le poussoir ou le cône interne. Si le réglage auto-adaptatif du poussoir favorise une utilisation confortable pendant de nombreuses heures, le DTR et notamment son poussoir sont faits en matériau rigide.
De ce fait, l'utilisation du DTR peut emmener de légères écorchures au niveau du gland, plus particulièrement vers la couronne. La peau coincée sous la coupelle peut être légèrement entamée après plusieurs jours de restauration.
Par ailleurs, le gland a tendance à se coller contre le poussoir, ce qui nécessitera quelques précautions pour enlever le DTR en évitant de se faire inutilement mal.

Zone restaurée
Le TLC-X exerce une tension de la peau située entre le pli du prépuce et le gland. Il permet donc d'étirer essentiellement la partie interne du prépuce. Le DTR exerce une tension aussi bien pour la peau située entre le pli du prépuce et le gland que pour la peau externe située entre la cloche et la base du pénis. Il permet donc d'étirer aussi bien la partie interne du prépuce qu'une zone plus externe. Il reste toutefois entre les deux un peu de peau proche du pli du prépuce qui est comprimée par le système de maintien, sans être étirée. Après avoir enlevé le DTR, en maintenant le pénis décalotté, on observe un bourrelet de peau plus épaisse à l'endroit où était ce pli.

Tailles disponibles
Le TLC-X est disponible en 7 tailles, ce qui le rend utilisable sur des pénis de différentes grosseurs. Le DTR n'est disponible qu'en taille unique. Il est dimensionné pour une largeur de gland d'environ 35 à 40 mm au repos et doit convenir aux pénis dont la largeur du gland au repos mesure entre 30 et 45 mm.
Pour ceux qui s'écartent trop de ces limites, dans le cas d'un pénis étroit, il risque de falloir trop étirer la peau qui remonte sur la cloche, et pour les pénis larges, le gland risque d'être trop comprimé.

Usure
Des fentes peu profondes (griffures) ont été rapidement aperçues sur le cône interne de mon TLC-X. Du fait, de la présence d'urine, elles deviennent rapidement plus visibles et un nettoyage de surface ne permet pas de les masquer.
A part ce détail esthétique, aucune dégradation de mon TLC-X n'a été constatée.
Le nylon du DTR est très solide et je n'ai constaté aucune usure à ce niveau. Je n'ai par contre pas pris le risque de mettre à l'épreuve la solidité des petites vis de nylon, ni des minuscules pas de vis de la pièce principale.
Par contre, les coupelles ont tendance à légèrement s'étirer après plusieurs jours consécutifs d'utilisation. En alternant les 2 coupelles (trouée et non trouée) la coupelle inutilisée plusieurs jours redevient plus serrée, mais rien ne prouve que cette auto-réparation fonctionne indéfiniment.

Utilisation en "tugger"
Le TLC-X peut s'utiliser aussi comme un TLC tugger (pour étirer la peau externe du pénis sur toute sa longueur). Il suffit d'enlever le poussoir et son écrou et d'acheter avec la sangle d'épaule (qu'on peut aussi mettre autour du cou).
Par contre, les pinces type "bretelles" de la sangle agrippent mal l'attache métallique du TLC et peuvent se détacher. Une fixation par élastique ou, (pourquoi pas) avec un des lacets fournis tiendra mieux.
Si on utilise le TLC en tugger pendant la nuit, le gonflement du gland dû à l'érection nocturne fera que (si le TLC ne s'est pas détaché auparavant), on sentira le gland serré comme dans un étau et mieux vaudra le libérer en perdant ainsi quelques heures de restauration.
Si le DTR est vendu avec une tige non filetée à bloquer avec les petites vis métalliques pour l'utiliser en "tugger", aucune sangle n'est fournie d'origine pour cette utilisation et le fabricant du DTR n'en vend pas séparément.
Il faudra donc l'acheter ailleurs ... par exemple utiliser celle d'un TLC !
Si on n'a pas confiance dans les petites vis et le pas de vis minuscule dans la pièce principale du DTR, on peut acheter une tige filetée de 3 pouces (7,6 cm) et 2 écrous à ailettes dont on cassera les ailettes de l'un d'eux (une occasion de tester la solidité du nylon) pour en faire un écrou ordinaire qu'on vissera à la place du poussoir.
Avec un gland pas trop gros (moins de 4,5 cm de large en érection), on se sentira moins à l'étroit qu'avec un TLC-X adapté à sa taille.

Achats supplémentaires à prévoir
  • Une sangle d'épaule si on veut utiliser aussi le TLC-X en "tugger".
  • Une tige de 5 pouces (12,7 cm) dès la première commande,
  • Des élastiques de remplacement (éventuellement plus courts) à acheter dans son pays,
  • du matériel complémentaire si on veut utiliser aussi le DTR en "tugger".
J'avais aussi acheté une tige de 7 pouces (17,8 cm) pour continuer lorsque la restauration serait très avancée, mais elle risque de ne jamais servir.

Je me suis également demandé si l'achat de coupelles de remplacement tous les 6 à 12 mois (lorsqu'elles se sont étirées) était utile. Le fabricant du DTR dit que non et un lavage de ces coupelles au savon de temps en temps (ce qui a pour effet d'enlever les résidus gras) s'avère suffisant pour un meilleur maintien.